Recherche

Play offs : Pas le droit à l’erreur face à Toulouse

Formule inédite pour la fin de saison 2011 avec des barrages qualificatifs pour les ½ finales. Après une saison régulière décevante, les Huskies doivent passer par cette petite porte pour rejoindre la cour des grands.

Quand ils ont consulté le mode d’emploi du championnat de France Elite 2011, les coaches rouennais ont bien compris que s’il était toujours intéressant de terminer le mieux classé possible pour avoir l’avantage du terrain, le fait de terminer à la 3è ou 4è place conduisait à disputer des barrages, et donc à renouer avec la compétition avant les leaders de la saison régulière. «  Evidemment, nous n’avons pas fait exprès de perdre 9 matches et de terminer 3ème  », sourit le manager Robin Roy. « Mais être dans cette configuration constitue un avantage certain. Nous allons jouer des matches décisifs, c’est une excellente préparation pour la suite, quelle que soit cette suite. Personnellement, cela ne me pose pas de problème de jouer ce barrage ».

Les Huskies vont donc retrouver Toulouse à Rouen les 27 et 28 août. Une confrontation qui a tout du piège, un mois en demi après le Challenge victorieux. « Il faut tourner la page du Challenge », estime le coach François Colombier. «  Nous avions la meilleure équipe possible, c’est déjà du passé puisque Maxime Lefevre (Arizona) et Oscar Combes (Québec) ne seront plus là. Cela dit, les difficultés d’effectif que nous avons rencontré tout au long de l’année ont permis de donner des at-bat à tout le monde, et l’effectif rouennais est suffisamment riche pour palier à ces absences. Il faut espérer que tout le monde sera mobilisé et pourra se libérer pour ces matches importants  ».

« IL FAUT TOURNER LA PAGE DU CHALLENGE »
- FRANÇOIS COLOMBIER

Les rencontres se disputeront au meilleur des deux matches, en pleine fin d’été, alors que les entraînements auront à peine repris. « C’est un mal pour un bien », souffle le président Xavier Rolland, qui n’aime rien tant que voir son équipe terminer à la première place. « J’ai appris au fil des saisons à ne pas trop m’alarmer quand la saison régulière est en dents de scie. Mais attention quand même. Le scénario idéal de la fin de saison dernière où nous avons tout balayé sur notre passage après un début d’exercice laborieux, ne se reproduira pas automatiquement. Il conviendra d’enclencher le mode « niveau de jeu européen » très vite, au risque d’avoir de mauvaises surprises. La fiche de cette saison est l’une des plus mauvaises des Huskies depuis bien longtemps, j’espère que ce n’est pas un signe négatif  ».

Un « deux – de – trois » peut aller très vite, et les rouennais seront méfiants, surtout si les toulousains alignent leur lanceur américain James Murrey (annoncé parfois sur le départ). «  Il nous a battu, il a réalisé de grosses performances contre les équipes de tête du championnat. Ce sera un excellent test  », constate Robin Roy. «  Il faudra redoubler de vigilance. Toulouse est une équipe jeune, capable de poussées d’enthousiasme et de motivation qui peuvent renverser des montagnes . Si nous sommes en difficulté dans le premier match, cela peut s’avérer extrêmement dangereux, précise Xavier Rolland.

Les rouennais compteront bien sûr sur la qualité de leur pitching pour passer l’obstacle. Crystal, Ozanich, Perez, Piquet, Bert, et pourquoi pas Alexandre Roy, tout frais revenu du camp MLBI en Italie, voilà qui représente du très solide sur la butte. Avec le duo de cogneurs Thomas – Gauthier, avec la vitesse de Luc Piquet, Hagiwara et Bert, avec la régularité de Marche et Crystal, l’offensive rouennaise n’est pas non plus en reste. Des arguments qui devraient permettre aux Huskies de continuer leur route vers un 8ème titre (et un 3ème doublé après ceux de 2007 et 2009, deux années impaires comme 2011, voilà pour rassurer les superstitieux).

Les Rouennais retrouveront Sébastien Morgavi (qui a frappé .333 contre Rouen cette saison) et les Toulousains sur leur route fin août

Du côté toulousains, les rouennais se méfieront de Sébastien Morgavi, qui a toujours été efficace contre eux, des frères Garcia-Martinez, capables de tout au monticule, ou encore du bâton de Mendoza et Dechelle, de l’expérience de Rougé et bien sûr, du bras de Murrey. Andy Paz ne sera pas avec ses coéquipiers, mais avec Théo Lakmeche, les toulousains possède une excellente solution de rechange derrière le marbre.

Si les Huskies passent l’obstacle Stadiste, ils retrouveront sur leur chemin l’éternel rival Savigny, pour de nouvelles mesures la symphonie fantastique qui oppose les deux équipes depuis plusieurs années. Mais les toulousains ont bien envie cette année d’en faire une symphonie inachevée.

DEUX QUESTIONS À FRANÇOIS COLOMBIER, COACH ROUENNAIS

François, est-ce vraiment un inconvénient de jouer ce premier tour de play off ?
C’est bien évidement un avantage puisque cela va nous remettre dans la compétition. Rien ne vaut une série difficile, dangereuse même (un deux-de-trois, ça va très vite) pour retrouver ses sensations et se préparer aux combats qui vont suivre.

En cas de victoire, il y aurait un explosif Rouen Savigny en demi finale qui fait beaucoup saliver..
Cela promettrait en effet une demi-finale de feu. La finale du challenge a donné le ton. La lutte serait intense jusqu’au bout des 45 manches et des 135 retraits qu’il faudrait faire. Beaucoup de monde veut voir Rouen chuter, et les Lions figurent en bonne place dans cette liste. Cela serait donc du baseball à son meilleur. Mais battons d’abord Toulouse, et on parlera de Savigny après. Ne vendons pas la peau du stadiste avant de l’avoir battu.



[20/08/2011]
|

Les articles précédents (Joueurs) :
29 octobre 2014

DHR : Rouen aux IDF Fall Series

19 septembre 2014

La Tanière des Huskies inaugurée dimanche

14 août 2014

Tout savoir sur les inscriptions 2014/2015

7 août 2014

Nicolas Dubaut : "Ça fait un peu bizarre de jouer contre les Huskies"

21 juin 2014

Rouen sur les sommets européens

17 juin 2014

Europe - les Rouennais réalisent un nouvel exploit

14 juin 2014

Place à la Coupe d’Europe cette semaine

9 juin 2014

D1 : Rouen encore bousculé

1er juin 2014

D1 Rouen bat deux fois Chartres

18 mai 2014

D1 Rouen bat Montpellier 4/0 (Match 2)

flèche de gauche
flèche de droite